Skip to content

INITIER UN PROJET ALTERNATIF

Si l'on veut créer quelque chose d'alternatif, la méthode elle-même doit être alternative et favoriser la création.

 

- Lieu favorisant l'émergence de la créativité collective

 

- Besoin de lenteur pour laisser le temps au débat.

 

- Laisser émerger le rêve, les désirs, à la capacité de création des individus et des groupes

 

- Identifier ce qui manque.

 

Le désir est une sensibilité à ce qui manque et donne l'envie de créer quelque chose. C'est aussi une question de génération, de pays: le vécu du manque est différent selon les personnes.

Faut-il créer une nouvelle initiative ou rejoindre ce qui existe et le faire évoluer?

 

- Qu'est-ce qu'on peut faire?

Certaines idées vont émerger. Mettre par écrit ce qui sort de ce processus de travail collectif. Lesquelles font consensus, en évitant les décisions prises à la majorité?  Permettre aux projets de se lancer s'ils ne s'opposent pas aux valeurs de l'association et à ses autres projets.

Il faut aussi accepter que certains groupes s'arrêtent ou sortent de l'association pour réaliser leurs projets dans un autre cadre où ils seront plus forts, l'association de départ gagnant aussi en cohérence.

 

- Pas de position d'autorité, de domination

que ce soit dans le travail, l'éducation, l'éducation populaire, les relations hommes-femmes...

Chacun se considère comme l'égal de l'autre d'où le refus de "recettes", d'idées toutes faites, de méthodes trop cadrées et surtout imposées. Le processus de construction, le chemin lui-même, a sa valeur en soi.

Permettre l'expression de chacun, le foisonnement d'idées, sans règles, peut donner l'impression d'une "discussion de comptoir", mais permet l'émergence d'idées communes si l'on a suffisamment de temps pour cela. 

Utiliser des techniques permettant à chacun de prendre la parole, même le plus timide, et évitant la domination liée à la facilité de parole, au charisme. Par exemple, éclater le groupe à certains moments.

Partager les tâches.

 

-> Technique d'animation "Café monde" ou "World café" (voir en bas d'article)

-> Sur le terrain nous devons gérer des groupes dont nous ne savons pas forcément à l'avance le nombre de participants et les attentes. La présentation de chacun, de ses attentes, la discussion sur la méthodologie utilisée, les thèmes des groupes de travail... ne se gérent pas de la même façon avec un groupe de 15 ou un groupe de 40 personnes. Il est donc préférable de pouvoir disposer d'une pluralité d'outils et de les expérimenter. Par exemple le fait de changer le type de lieu où se déroulent les échanges influe sur ce qui se dit et la manière dont cela se dit.

-> Voir les techniques décrites dans le "Manuel de transition" Rob Hopkins, Editions Ecosociété, 2010.

 

Comment gérer la démocratie participative pour parvenir à réaliser quelque chose?

- Utiliser différents modes démocratiques selon l'objectif.

- Permettre rapidement à des personnes de se rassembler pour travailler sur une réalisation concrète. Elle donnera confiance à ceux qui la mettent en oeuvre ainsi qu'à ceux qui viendront la voir, d'où un effet boule de neige.

 

Qu'est-ce qui peut faire obstacle à la mise en oeuvre de son projet?:

 

- L'insuffisance du processus de préparation.

 - Le fait de définir trop précisément le projet et son objectif peut poser problème pour intégrer de nouvelles personnes

- Au fur et à mesure des échanges, gérer les malentendus, prendre le temps de bien se comprendre. Dépasser les crispations par une attitude bienveillante et l'acceptation des erreurs.

- L'angoisse par rapport à la réalisation concrète, de se lancer de suite

Ne pas rester seul, être en lien avec un réseau qui pourra mettre à disposition des ressources, des personnes pouvant aider. Cela sert aussi de tremplin pour se donner l'envie d'agir et pour oser se lancer.

- Prendre en compte la taille critique du groupe qui porte le projet. Un groupe trop gros peut entraîner une déviation par rapport aux objectifs de départ et donc un échec. Mieux vaut alors essaimer. Ex. AMAP trop importante d'où des comportements de simple consommateur.

- Attention à la récupération. Lorsqu'un groupe ou une personne souhaite faire évoluer une question, celle-ci peut être mal comprise, transformée, parfois  institutionnalisée et se retourner alors contre le groupe de départ. Par exemple, dans le domaine de l'égalité hommes-femmes, les droits des femmes à la contraception, à l'avortement, au travail, peuvent se retourner contre l'intérêt des femmes si les relations entre les hommes et les femmes n'évoluent pas. D'où la nécessité d'aller toujours au-delà des "acquis".

 Attention à la sémantique: décrire, nommer précisément ce dont on parle, par écrit, en étant attentif aux mots utilisés qui peuvent aussi être récupérés (par exemple: "biocarburant", "farine complète"...)

 

-> "La logique du révolté est [...] de s'efforcer au langage clair pour ne pas épaissir le mensonge universel" Albert Camus; "Mal nommer un objet ajoute au malheur du monde" ("car le mensonge est justement la grande misère humaine, c'est pourquoi la grande tâche humaine correspondante sera de ne pas servir ce mensonge")  Brice Parain.

-> Voir le texte sur les Indignés de Thomas Coutrot,

 

Source:

 

Atelier de la formation Attac-Récit "Comment favoriser l'émergence d'initiatives alternatives?": éléments issus de la confrontation en petit groupe d'expériences entre porteurs de projets, mais aussi de ce qui a été vécu lors de l'atelier: gestion des tensions ressenties au cours de la formation par une écoute bienveillante où chacun a pu se présenter et formuler ses attentes; fonctionnement en autogestion et prises de décision au consensus.

 

Annexe 1: Projets portés par les participants de l'atelier:

 

** Lieu de vie alternatif, autonome, écohameau, pour expérimenter et mettre en pratique.

** Chiche: association pour faire découvrir différents projets aux autres, pour centraliser les informations, pour permettre de rencontrer des partenaires

** Projet de Ville en transition sur Calais.

** Verger collectif sur Castres: les arbres sont achetés et plantés sur le terrain d'un paysan. Pour 80 euros avancés pour l'achat des arbres et du matériel, plus 1% des frais de d'exploitation de chaque année, chacun a droit à 1% de la récolte pendant 3 ans. L'engagement initial est de 6 ans mais ensuite cela fonctionnera comme une AMAP classique avec des contrats établis pour la saison de production. Il suffit d'avoir un hectare de terrain ce qui est possible un peu partout.

** Reprise d'un petit moulin, qui tourne lentement, ce qui permet de ne pas éclater le germe et donne une farine beaucoup plus nourrissante. Mais cette technique est contre-productive. Il existe encore 200 moulins de ce type qui tournent en France. Ce projet permettrait utiliser les céréales des paysans bio locaux.

** Jardin partagé collectif: lieu de production, de démocratie participative, de création, de rencontres, d'échanges. Contrairement aux jardins ouvriers où chacun est très accroché à son lopin de terre, dans les jardins partagés collectifs il n'y a pas de propriété. Dans celui-ci, il a été choisi de tout consommer sur place.

 

Annexe 2:

 

"Café monde" ou "World café":

Technique d'animation de débat qui consiste à répartir les personnes en groupes de 8 autour d'une table, avec un animateur. Au bout d'un temps de discussion déterminé, les personnes changent de table. L'animateur reste à la table et fait une restitution de ce qui s'est dit précédemment aux nouveaux participants qui le prennent en compte et enrichent ces échanges. Tout cela est écrit. Ensuite les animateurs se réunissent et font une synthèse des différentes discussions. Cette technique permet de laisser la part à la créativité, au foisonnement d'idées, tout en permettant à chacun de s'enrichir de la totalité des échanges.

Ajoutez des informations à cet article.

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Spirale est un site d'Attac France

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"
sfy39587p00