SPIRALE Actions
Des idées pour agir

Investir les radios locales

mardi 22 juillet 2014 par Spirale

Un atelier « Radios locales » a été organisé lors de la CNCL des 10 et 11 novembre 2012, rassemblant une vingtaine de participants. Il a été présenté par Jean Michel Saucray (Attac Toulouse), Hervé Thomas (Attac Arles) et Sylvain Roger (Attac Paris XVème).

Introduction

La maîtrise de l’information, des contenus et de sa diffusion, a toujours été dans les sociétés organisées, un enjeu de pouvoir. La vision de l’état du monde que l’actualité, son traitement, sa mise en scène, imprime à tous et à chacun, l’éclairage du champ des possibles qu’elle génère, sont, par leur impact instantané sur nos esprits, mais peut-être plus encore par leur influx quotidien sur nos pensées et nos modes de réflexion, à la source du paradigme dans lequel toute évolution, tout changement du monde doit s’insérer. Aujourd’hui plus que jamais, la concentration des médias de masse et leur domination par les pouvoirs du capital, mais aussi la massification des échanges de contenu induit par les moyens numériques donnent à l’information un rôle majeur dans nos démocraties.

Dès le début de son histoire, Attac a été consciente de cette importance et a porté une grande attention à la diffusion de ses analyses, tout à son rôle d’éducation populaire et de creuset d’idée. Pourtant, ses relations avec les grands médias et la diffusion de masse sont restées limités et subordonnées au bon vouloir de ces générateurs de l’info quotidienne. Cette distance, de même que les caractères académiques et parfois austères de nos publications auront pu donner une image d’intellectuels entre soi et élitiste à l’association. Bref, malgré certains francs succès populaires, tel celui de la campagne du TCE, Attac cherche encore son chemin vers le grand public. Investir le champ de la communication et des médias, et prendre encore davantage sa part à l’immense travail de « Désentubage cathodique » plus que jamais nécessaire est peut-être une voix dans cette direction. La radio, média toujours de masse, est probablement le plus accessible à notre bourse et à nos capacités militantes.

Cet atelier vise à sensibiliser les comités locaux à la réalisation d’émissions sur les radios locales de leurs périmètres géographiques respectifs. En effet, de nombreux comités produisent chacun de leur côté des émissions régulières
tels que ceux de Toulouse, Cher, Marseille, Paris, Alès, Lyon, Besançon, Arles, pour ne citer qu’eux.
À partir de ces expériences multiples, il serait profitable pour l’association de partager ce savoir faire et proposer des outils aux comités souhaitant se lancer dans l’aventure.

Pourquoi ?
Une émission radio est un vecteur important de l’élargissement de la base d’Attac car elle permet à la fois de toucher simultanément un grand nombre de gens dont une grande partie ne sont pas des « familiers » de
l’association. Elle constitue également pour les auditeurs un rendez-vous régulier (par exemple de format mensuel avec une ou plusieurs rediffusions au cours du mois) tout en offrant la possibilité de mettre également les émissions à disposition de ceux qui ne peuvent écouter l’émission par le biais des podcasts. Elle permet en outre une forme d’éducation des militants dans le domaine de la communication qui peut être réutilisée dans d’autres circonstances (cafés citoyens – conférences de presse – etc.).

Objectifs :
à partir de la mise en commun de nos expériences au niveau local en matière de radios, nous pourrions ébaucher une sorte de kit pratique à l’usage des comités et tendre vers un véritable maillage du territoire à partir des radios locales existantes. Au cours de cet atelier, nous pourrons aborder un certain nombre de questions et notamment :
• Comment réaliser une émission (format – technique– thématiques – djingle - etc.) ?
• Opportunité de constituer un « noyau » de militants intéressés par la question et éventuellement de mettre en place une liste de discussion et d’échange sur ce thème.
• Recensement des comités qui font des émissions régulières ou pas, et sur quelles radios.
• Recensement des radios associatives qui existent sur le périmètre géographique de chacun des comités.
•Transmission systématique à l’agenda militant des informations relatives à chaque émission.

1- Problématiques d’Attac :

1- Comment atteindre le grand public sur des sujets souvent élitistes et complexes ?
2- Comment améliorer notre visibilité médiatique, alors que nombre de comités locaux font l’expérience que leurs médias locaux ne relaient plus leurs actions et manifestations ?
3- Comment trouver un débouché politique, et faire connaître les analyses (remarquables) de contre-expertise économique du Conseil scientifique ?
4- Comment participer au « désentubage cathodique » face aux émissions qui nous martèlent qu’il n’y a pas d’alternative ?

Certains comités locaux ont trouvé la solution : participer à une radio locale !

2- Présentation des expériences sur Arles, Toulouse et Paris XVème

Jean-Michel Saucray nous raconte son expérience sur Toulouse :

-  émission intitulée « la fabrique d’un autre monde possible » ;
-  émission mensuelle à 17h, les 2èmes lundi de chaque mois ;
-  une émission de fond qui doit faire appel au débat ;
-  collaboration avec les commissions de travail du CL ;
-  partage de la parole avec les adhérents ;
-  exemple de sujets traités : « le pacte de stabilité européen », « la dette »…

Hervé Thomas nous parle à son tour de son expérience sur Arles :

-  émission intitulée « un autre monde possible » ;
-  alternance des sujets traités entre sujets local et global ;
-  1 émission par mois de 30 mn, rediffusée 1 fois ;
-  exemple de sujets traités : « NDDL » ;
-  3 à 4 personnes participent à l’émission ;
-  Réalisation d’une émission « déconnade » régulière, où sont abordés façon « poisson d’avril » des sujets politiques locaux

Sylvain Roger participe lui côté technique aux émissions de radios par Attac Paris XVème.

Après cette présentation des animateurs, nous en venons au débat avec la salle.

3- Les réactions des participants à l’atelier

Surprise : les ¾ des participants à l’atelier sont eux-mêmes des animateurs de radios locales. Le débat s’oriente donc vers quelques questions de profanes, suivies d’un débat où aspects techniques et informations diverses viennent alimenter le débat.

Les questions des profanes :

• Quelles sont les radios qui acceptent de diffuser les moutons noirs d’Attac ?
En fait quasiment toutes, répondent les intéressés.
• Comment se présenter aux radios pour solliciter un temps d’antenne ?
• Y-a-t-il des retours de la part des adhérents, sont-ils associés à l’émission ?
• Y-a-t-il des droits à verser à la Sacem ?

L’expérience des aguerris :

• Attac Rhône nous parle de son expérience sur Lyon, où il réalise 1 émission toutes les semaines à 2 semaines. Manque de coordination avec le Conseil d’administration du CL. Un groupe de 5 personnes réalise le travail de préparation et de réalisation de l’émission.
• Attac 78/Poissy réalise une émission sur le web grâce à 5 animateurs, pendant 1 heure tous les 1er dimanche du mois. Il traite de sujets locaux, nationaux et internationaux. Ils invitent également régulièrement un invité local pendant une demi-heure. L’émission est entrecoupée de chansons. Nom de l’émission : « On lâche rien ».
• Attac Marseille, avec « le petit alter radio » envahit les ondes de Marseille une heure chaque mois, sur Radio grenouille. L’activité locale y est traitée (le tramway), mais également des thèmes beaucoup plus techniques qui demandent un travail important de préparation.
• Attac Ardennes nous fait part de l’importance de résister au formatage médiatique, même si les contraintes horaires sont parfois complexes à respecter. Il fait remarquer qu’il est important de traiter les sujets de manière approfondie pour bien se démarquer de l’environnement médiatique qui ne brille souvent pas par son sérieux. Il aborde également le sujet du financement des radios locales en nous racontant son expérience par laquelle la radio dans laquelle ils émettaient a été rachetée par une radio commerciale, qui a ensuite imposé un traitement bâclé de l’information.
• Attac Bourges nous signale qu’ils réalisent régulièrement des émissions axées sur la présentation d’un bouquin.
• Le travail de préparation d’une émission nécessite plusieurs heures de préparation en moyenne.
• L’engagement auprès d’une radio locale est un engagement dans la durée.

4- Le problème du financement des radios locales

Ce point est traité suite à l’intervention du représentant d’Attac Ardennes.
Nous apprenons que les radios locales de type associatif sont financées :
-  pour une faible part par les cotisations des adhérents ;
-  par un fond d’Etat, le FSER, qui provient d’une taxe sur la publicité, et dont le montant n’a pas été revalorisé depuis longtemps ;
-  enfin par des subventions, essentiellement municipales.

Ces différents types de financement étant en régression, l’avenir paraît sombre et le financement des radios de type associatif sera problématique à moyen terme.

Nous en arrivons ensuite aux conclusions de notre atelier, ce qui nous conduit à exprimer un certain nombre de souhaits.

5- Décisions et souhaits

L’atelier radios locales a suscité une émulation particulière chez tous ceux qui pouvaient ainsi partager leur expérience d’animation. Les radios associatives locales peuvent permettre de faire le lien entre les adhérents, et obtenir une visibilité médiatique.

Hervé Thomas rappelle qu’un des objectifs importants de cet atelier était de susciter des vocations, et permettre donc de rendre disponible toute l’information nécessaire ainsi que les outils élaborés en commun à ceux qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure de l’animation d’une émission de radio.

Les souhaits qui ont émergé des personnes présentes à l’atelier ont porté sur plusieurs points, à choisir et débattre dans l’avenir :

• Pourquoi ne pas organiser une émission d’Attac France sur l’Internet ?
• Pour les animateurs des radios locales, tenter d’obtenir des infos, voire une participation des adhérents, par le biais d’une logistique mise en place par le national ?
• Créer une liste de diffusion « radios locales ».
• Créer un serveur wiki, c’est-à-dire une base de données sur le sujet, laquelle permettrait de mutualiser les expériences des animateurs locaux.
• Créer un serveur national, lequel pourrait regrouper et stocker les contenus des différentes émissions, ou simplement les liens vers les différentes émissions.

Bibliographie plus que sommaire et évidemment non exhaustive :

http://www.annuairedelaradio.com/AnnuaireRadio/AssociationsRegionales.html
http://www.cnra.fr/Exemples d’émissions réalisées par Attac :
http://radio-resonance.backdoorpodcasts.com/episode/attac-22-mai-2012-73
http://local.attac.org/13/arles/unautremondepossiblejuin2012.mp3
http://local.attac.org/marseille/radio1.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 177 / 263525

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site RESSOURCES  Suivre la vie du site Outils de communication   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License