SPIRALE Actions
Des idées pour agir

Kapital circus (théâtre de rue)

dimanche 25 octobre 2009 par Spirale

Un scénario de théâtre de rue a été élaboré collectivement pendant l’Altervillage 2009 dans l’optique des mobilisations autour du sommet de Copenhague sur le réchauffement climatique.

Personnages

· le capitaliste : costume noir avec haut de forme, (cigare, monocle...) avec vêtements verts en dessous ;

· le scientifique : blouse blanche estampillée « climatologue » :

· les consommateurs : pas de costume particulier.

Décors.

· la terre = grande bâche circulaire peinte avec des océans et des continents

· le thermomètre qui mesure l’augmentation de température de l’atmosphère = thermomètre en carton avec graduation en degrés et

code couleur (plus c’est rouge, plus c’est chaud...) et un curseur en

carton mobile pour indiquer l’augmentation de température ;

· une barrière de douane ou un plot de chantier pour la douane carbone du

scientifique ;

· une poubelle marquée « déchets »

· de la monnaie de singe

· un caddy habillé de carton figurant les usines : 2 cartons similaires superposés, un vert en-dessous et un noir au dessus

· des caddies de supermarché (un par consommateur) et/ou des sacs, cabas...

· des biens de consommation (une voiture, un frigo, une télé) = découpés en carton, noirs et verts (9 x nombre de caddies = 27 pour nous : 9 noirs, 18 verts)

· des sacs de « CO2 » = des sacs de congélation remplis de cendre, marqués « CO2 » en gros en noir (9) et en petit en vert (27)

· un vélo, une pomme et un livre verts par consommateurs

Prologue

1. la terre est posée par terre par le scientifique, qui installe aussi le thermomètre et la douane carbone ;

2. le capitaliste arrive et installe son usine et la poubelle sur la terre.

Acte I — le capitalisme noir

1. le capitaliste fait le boniment pour attirer les consommateurs qui arrivent avec leur caddies et commence à leur vendre un bien de consommation noir avec un sac carbone attaché.

Les consommateurs : « c’est quoi ce truc attaché ? »

Le capitaliste : « c’est rien, c’est rien... »

2. les consommateurs exultent et commencent à tourner autour de la terre en poussant leurs caddies ;

3. ils sont arrêtés par le scientifique qui arrache les sacs CO2 et les jette sur la terre en disant « le C02, c’est pour la planète ! », la température commence à monter... ;

4. les consommateurs achètent un nouvel objet noir à chaque tour pendant 3 tours mais avancent de moins en moins, vite

5. le capitaliste les encourage et leur promet des prêts

6. le scientifique comptabilise les sacs carbone et fait monter la température

7. au 4e tour les caddies s’arrêtent dans un carambolage

8. le capitaliste essaye de redémarrer le système : pas moyen ! C’est la crise !

9. il réfléchit et trouve la solution : « Il faut rendre ce capitalisme plus sexy... il faut lui donner une touche ... de vert ! ». Il arrache ses vêtements noirs et apparaît habillé en vert...

Acte II — le capitalisme vert

1. le capitaliste transforme l’usine en usine verte en arrachant le carton noir

2. les caddies repartent et le capitaliste remplace un objet noir par 2 objets verts à chaque tour (« il faut relancer la croissance tout en faisant du bien à la planète : pour un objet vert acheté, la moitié du deuxième est gratuit ! ») et jette les objets noirs dans la poubelle

3. les sacs carbones sont maintenant verts : le capitaliste : « Avec Kyoto et Copenhague, même le CO2 devient vert ! »

4. au premier passage devant le scientifique, celui-ci dit : « votre objet vert émet deux fois moins de CO2 mais vous en avez 2 fois plus ! »

5. la ronde ralentit, le dernier caddy essaye d’éviter les autres et fait un tête à queue hors du cercle et s’arrête

6. le consommateur accidenté regarde autour de lui et découvre un vélo avec une pomme et un livre verts. Il commence à tourner à contre-sens, d’abord maladroitement, puis de plus en plus vite

7. les autres consommateurs s’arrêtent finalement en percutant le capitaliste qui tombe dans le caddy/usine. Ils regardent le cycliste et finissent par le rejoindre ;

8. les cyclistes tournent autour de la terre, le scientifique enlève des sacs CO2 à chaque tour et les met dans la poubelle, la température redescend

9. les cyclistes s’arrêtent et vident la poubelle sur le capitaliste

CHANSON ET RONDE FINALE ou autre.

Éléments de dialogues

Boniments du capitaliste : objets noirs

· voiture : « magnifique voiture qui rendra jaloux tous vos voisins ! coffre énorme pour ranger vos courses ! » ;

· télé : « superbe télé qui sera votre fenêtre sur le monde, que de vrais infos

sélectionnées par nos spécialistes ! » ;

· frigo : « magnifique frigo américain de 3000 litres ! De quoi stocker toutes vos courses et stocker encore plus ! On ne sait jamais ! ».

Boniments du capitaliste : objets verts

· voiture : « magnifique 4x4 écologique : fonctionne à l’électricité, aux biocarburants et à l’hydrogène ! » ;

· télé : « superbe télé écran plat LCD 32x18 avec 12 millions de chaines ! Plus besoin de sortir de chez vous ! » ;

· frigo : « magnifique frigo basse consommation qui commande lui-même sur Internet vos bons petits plats préparés à base d’OGM ! »

Éventuellement

Un clown qui navigue au milieu des protagonistes et réagit de façon épidermique aux retournements de situation : au début, émerveillé par les nouveaux objets, puis franchement opposé au capitaliste qui pollue, fasciné par le nouveau capitalisme vert, puis de nouveau conscient que ce capitalisme pollue aussi.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 70 / 263525

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site PAR THEMATIQUES  Suivre la vie du site Ecologie Climat   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License