Skip to content

L'UNIVERSITE DES VA-NU-PIEDS

A Rajasthan, en Inde, une école hors du commun forme hommes et femmes venant de milieux ruraux - illettrés pour la plupart - pour qu'ils deviennent ingénieurs en énergie solaire, artisans, dentistes et docteurs dans leurs propres villages. Elle s'appelle l'Université des Va-nu-pieds, et son fondateur, Bunker Roy, explique comment elle fonctionne lors d'une conférence TED.

 

http://www.ted.com/talks/lang/pt/bunker_roy.html#.Tty9NE-cDhE.facebook

Pour avoir les sous-titres en français, aller dans le menu "subtitles available in:" sous le bouton de lecture et sélectionner "French (France)"

 

Extraits de la transcription:

 

[ ] J'ai été exposé aux connaissances et compétences les plus extraordinaires que les pauvres possèdent, qui ne sont jamais intégrées dans la structure éducative traditionnelle -- qui ne sont jamais identifiées, respectées, appliquées à grande échelle. Et j'ai décidé de créer une Université des Va-nu-pieds une université réservée aux pauvres. Cette université serait le reflet de ce que les pauvres considéreraient important. 

 

[ ] Alors les anciens m'ont donné un conseil très sain et très profond. Ils m'ont dit, "S'il te plait, n'accepte personne avec un diplôme et une qualification dans ton université." "Tu dois vivre de tes mains. Tu dois avoir une certaine dignité relative au travail. Tu dois faire preuve de compétences que tu peux offrir à la communauté et fournir un service à la communauté. Alors nous avons lancé l'Université des Va-nu-pieds, et nous avons repensé la définition du professionnalisme.

 

Qu'est-ce qu'un professionnel? Un professionnel est quelqu'un qui possède une certaine combinaison de compétence, de confiance et de conviction. Un sourcier est un professionnel. Une sage-femme traditionnelle est un professionnel. Un potier traditionnel est un professionnel. Ce sont des professionnel qu'on trouve partout dans le monde. Vous les trouvez dans n'importe quel village isolé sur la planète. Et nous avons pensé que ces personnes devraient être largement reconnues et montrer que la connaissance et les compétences qu'elles possèdent sont universelles. Il faut utiliser, appliquer, montrer au monde extérieur que ces connaissances et compétences sont utiles même aujourd'hui.

 

 Alors l'université fonctionne selon les préceptes de vie et de travail de Mahatma Gandhi. Vous mangez par terre, vous dormez par terre, vous travaillez par terre. Il n'existe pas de contrats, pas de contrats écrits. Vous pouvez rester avec moi pendant 20 ans ou partir demain. Et personne ne perçoit plus de 100 $ par mois. Si vous venez pour l'argent, ne venez pas à l'Université des Va-nu-pieds. Vous venez pour le travail et le défi, vous viendrez à l'Université des Va-nu-pieds. C'est là que nous voulons que vous essayez de créer des idées. Peu importe l'idée que vous avez, venez et essayez-là. Ça n'a pas d'importance si vous échouez. Battu, meurtri, vous recommencez. C'est la seule université où le professeur est l'étudiant et où l'étudiant est le professeur. Et c'est la seule université où on ne délivre pas de diplômes. Vous êtes certifié par la communauté que vous servez. Vous n'avez pas besoin d'un morceau de papier à accrocher au mur pour prouver que vous êtes ingénieur.

 

[ ] On a donc a construit la première Université des Va-nu-pieds en 1986. Elle a été construite par 12 architectes va-nu-pieds qui ne savent ni lire ni écrire, construite avec un budget de 1,50 $ par mètre carré. 150 personnes vivaient là-bas, travaillaient là-bas. Ils ont gagné le prix Aga Khan d'architecture en 2002. [ ] J'ai demandé à un forestier - puissant, expert qualifié sur le papier - j'ai dit, "Que pouvez-vous construire à cet endroit?" Il a jeté un bref coup d'oeil au sol avant de dire, "Même pas la peine d'y penser. Ça ne vaut pas le coup. Pas d'eau, un sol rocailleux." J'étais dans une situation délicate. Et j'ai dit, "D'accord, je vais aller consulter l'ancien du village et lui demander, "Que devrais-je faire pousser à cet endroit?" Il m'a regardé en silence et a dit, "Construis ça, construis ça, ajoutes-y ça, et ça marchera." Voilà à quoi ça ressemble aujourd'hui.

 

 Je suis allé sur le toit, et toutes les femmes se sont exclamées, "Hors d'ici. Les hommes ne doivent pas venir ici car nous ne voulons pas partager cette technologie avec eux. C'est l'imperméabilisation du toit." Un peu de mélasse, un peu d'ortie et un peu d'autres choses dont je n'ai aucune idée. Mais au final, ça ne fuit pas. Depuis 1986, il n'y a pas eu de fuite. Cette technologie, les femmes ne la partageront pas avec les hommes.

 

C'est la seule université qui est intégralement alimentée électriquement par énergie solaire. La totalité du courant provient du soleil. des panneaux solaires de 45 kilowatts sur le toit. Et tout fonctionnera grâce au soleil pour les 25 prochaines années. Tant que le soleil brillera, nous n'aurons aucun problème d'électricité. Mais la beauté de la chose est que ça a été installé par un prêtre, une prêtre hindou qui n'a effectué que les huit premières années d'école primaire - n'a jamais été au lycée, jamais été à l'université. Je vous garantis qu'il en sait plus sur l'énergie solaire que n'importe quelle personne que je connaisse sur la planète.

 

 Si vous allez à l'Université des Va-nu-pieds, on fait la cuisine à l'énergie solaire. Mais les personnes qui ont confectionné le four solaire sont des femmes, des femmes illettrées, qui en fait fabriquent un four solaire des plus sophistiqués. C'est un four solaire parabolique autonome. [ ] Et nous servons 60 couverts deux fois par jour avec ce four solaire.

 

Nous avons un dentiste - c'est une grand-mère, illettrée, qui est dentiste. En fait, elle prend soin des dents de 7000 enfants. La technologie des va-nu-pieds: c'était en 1986 - aucun ingénieur, aucun architecte n'y a pensé - mais nous collectons l'eau de pluie qui s'écoule sur les toits. Très peu d'eau se perd. Tous les toits sont connectés sous terre à un réservoir de 400 000 litres, et on ne perd pas d'eau. Si nous avons quatre années de sécheresse, nous avons toujours de l'eau sur le campus, parce que nous collectons l'eau de pluie.

 

60% des enfants ne vont pas à l'école, parce qu'ils doivent s'occuper des animaux - moutons, chèvres - tâches ménagères. Alors nous avons pensé à lancer une école du soir pour les enfants. [ ] Parce que c'est plus simple pour l'enfant; ce n'est pas pour arranger le professeur. Et qu'enseignez-vous dans ces écoles? La démocratie, la citoyenneté, comment mesurer vos terres, que faire si vous êtes en état d'arrestation, que faire si votre animal est malade. Voilà ce qu'on enseigne dans ces cours du soir. Mais toutes ces écoles ont un éclairage solaire.

 

Tous les cinq ans nous avons une élection. Des enfants âgés de six à 14 ans participent à un processus démocratique, et ils élisent leur premier ministre. Le premier ministre est un enfant de 12 ans. Elle s'occupe de 20 chèvres le matin, mais elle est premier ministre le soir. Elle a un conseil des ministres, un ministre de l'éducation, un ministre de l'énergie, un ministre de la santé. Et ils surveille et supervisent vraiment 150 écoles pour 7000 enfants.

 

[ ] Dans les zones où le pourcentage d'illettrisme est très élevé, nous utilisons le spectacle de marionnettes. Les marionnettes sont la façon par laquelle nous communiquons. [ ] S'il existe une tension dans le village, si le taux de présence à l'école diminue et il existe une tension entre le professeur et le parent, la marionnette convoque le professeur et le parent devant tout le village et leur dit, "Serrez-vous la main. Le taux de présence ne doit pas chuter." Ces marionnettes sont fabriquées avec des rapports recyclés de la Banque Mondiale.
 

[ ] Alors on est allé en Afghanistan pour la première fois, et on a sélectionné trois femmes et on a dit, "Nous voulons les emmener en Inde." Elles ont répondu, "Impossible. Elles ne quittent même pas leurs chambres, et vous voulez les emmener en Inde." J'ai dit, "Je vais faire une concession. Je vais prendre les maris aussi." Alors j'ai aussi emmener les maris. Bien entendu, les femmes étaient bien plus intelligentes que les hommes. En six mois, comment allons-nous faire pour changer ces femmes? Language des signes. Vous ne choisissez pas l'écrit. Vous ne choisissez pas l'oral. Vous utilisez le language des signes. Et en six mois elles peuvent devenir des ingénieurs en énergie solaire. Elles reviennent dans leur village et sont capables installer l'électricité à l'énergie solaire.

 

[ ] Cette femme est revenue et a installé l'électricité à l'énergie solaire dans le premier village, elle a monté un atelier -- le premier village d'Afghanistan à s'équiper pour l'électricité solaire l'a été grâce à ces trois femmes. Cette femme est une grand-mère extraordinaire. 55 ans, et elle s'est chargée d'installer l'électricité par énergie solaire pour 200 foyers en Afghanistan. Et ils ne sont pas tombés en panne. En fait, elle s'est rendue dans un département d'ingénierie en Afghanistan et a appris au responsable du département la différence entre Courant direct et courant continu. Il ne savait pas. Ces trois femmes ont formé 27 autres femmes et ont installé l'électricité par énergie solaire pour 100 villages en Afghanistan.

 

[ ] Je vais simplement conclure en disant que je ne pense pas qu'on doive chercher les solutions à l'extérieur. Cherchez les solutions à l'intérieur. Et écoutez les gens en face de vous qui connaissent les solutions. Ils sont partout dans le monde. Ne vous inquiétez pas. N'écoutez pas la Banque Mondiale, écoutez les gens qui ont les pieds sur terre. Ils ont toutes les solutions pour le monde entier.

 

Je finirai en citant Mahatma Gandhi. "Au début ils vous ignorent, et puis ils se moquent de vous, et puis ils vous combattent, et puis vous gagnez."

 

Ajoutez des informations à cet article.

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Spirale est un site d'Attac France

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"
sfy39587p00